samedi 12 décembre 2009

Coucher AA c'est dur mais il faut parfois le faire !

Tout joueur assis à une table de poker attend avec impatience le moment d'avoir entre ses mains AA. La deuxième pensée qui arrive le plus souvent, c'est qu'on espère ne pas se faire craquer la meilleure main pré-flop du poker.

Parfois, vous avez beau bien jouer cette main en relancant fort pré-flop, il vous faudra néanmoins apprendre à coucher votre jeu sur un flop dangeureux. Je vous ai trouvé un cas typique ou j'ai du jetter AA et ceci s'est avéré bien joué.

Un joueur relance avant moi de 0.70$, j'ai donc une paire d'As en main. Je relance fort à 2,40$ je suis suivi par la grosse blinde et le premier relanceur. Ce n'est jamais bon de se retrouver contre deux joueurs au flop avec AA. Le flop est: dame, valet, quatre avec deux piques. Ce n'est pas un super flop pour moi, car il y a pas mal de tirages possibles, suite et couleur. PK2509, ouvre à 5.80$ et est relancé par POMAH4IK à 15$. C'est à moi de jouer. Bien évidemment on est tenté de balancer son tapis, ben oui quoi j'ai paire d'As, qui peut me battre?

En regardant de plus prêt, le premier joueur qui mise fort, a certainement AQ voir même QJ ou un set. Le deuxième joueur qui relance encore plus fort, a très certainement un brelan ou un tirage couleur et veut faire fuire tout le monde. Je me sens donc battu sur ce flop et me couche ! Ca fait mal mais c'est mieux que de perdre son tapis.



Finallement les deux joueurs avait floppé leur brelan. J'ai bien fait de me coucher !

lundi 16 février 2009

Mémento à moi même: ne pas jouer les lendemain de fêtes

Dimanche après une soirée un peu animé, je ne suis pas encore totallement accroc au poker pour passer mon samedi soir devant l'écran, je décide de faire quelques parties pour reprendre mes esprits. Je crois que j'aurai mieux fait de me casser un bras, voilà la série de 8 sit and go:

C'est tout simplement un magnifique zéro pointé. Bon j'en suis pas vaiment fier mais c'est juste pour rappeler quelques règles qui sont importantes avant de commencer à jouer, dans une optique de gagner et pas seulement se détendre:

  • ne pas être fatigué
  • vouloir vraiment gagner
  • ne pas être stressé
  • ne pas être sous l'emprise de l'alcool ou tout autre substance illicite que je m'efforcerais de ne pas citer ici ! Vous ferez votre liste tout seul :)
  • et la plus importante: NE PAS JOUER LES LENDEMAINS DE FETES!

Pour finir et vous redonner le sourire voilà les séries qu'on préfère:

lundi 2 février 2009

Quand le poker devient un casse-tête chinois !

L'autre jour, au moment d'une petite envie naturelle, j'attrape au vol un de mes exemplaires de Live Poker, le numéro 13



et je me plonge dedans tout en faisant ce que j'avais à faire et ce pour quoi je m'étais initialement déplacé. Je parcours le magazine un peu en diagonale et la mon oeil est attiré par un diagramme qui me laisse de marbre:


J'ai complétement halluciné et cela m'a presque coupé l'envie de finir ce que j'avais à faire. J'ai parcouru ce diagramme dans tous les sens et franchement il faut minimum un bac+12 pour en comprendre toutes les subtilités. Enfin en tout cas je comprend mieux pourquoi certains joueurs prennent de longues minutes avant de se décider à faire quelque chose ! Avec ça il ne reste pas beaucoup de place à l'instinct !

Bonne chance pour le decryptage, moi je ferme le magazine et tire la chasse... :)

samedi 1 novembre 2008

Comment utiliser Sharkscope pour se faire un fish?

Il y a un mois je jouais en Sit and go à 6 joueurs 30$ de buy-in. Comme d'habitude en début de jeu j'essaye de jouer serrer et d'observer les joueurs pour détecter une proie facile ! J'assiste au bout de quelques mains à ce coup assez horrible:


Tout le monde se couche sauf inps en petite blinde qui colle la grosse blinde. RobertBellamy fait une relance standard de quatre fois la grosse blinde suivi par inps. Le flop arrive et inps fait un check raise sur RobertBellamy qui relance immédiatement à tapis. C'est suivi par inps qui montre un j6 déparaillé contre QQ pour RobertBellamy. Mais voila le sort va offrir une suite backdoor à notre ami inps. Un magnifique bad beat. Je décide donc de faire un tour sur sharkscope pour prendre de l'information sur inps qui me parait bien nul. Et voilà le résultat:

Sans surprise nous avons le droit à un superbe spécimen qui vient dépenser que dis-je, distribuer son argent sur Internet. Avec un magnifique -69089$ en seulement 1264 parties. C'est simple des qu'il fait une partie il perd en moyenne 55$. Vous avez dit fish?

Bon j'ai repéré ou prendre de l'argent en espérant ne pas me prend un bad beat contre un tel joueur. Contre ce genre de joueur il faut jouer serrer car il suive avec n'importe quelle main.

Nous sommes plus que quatre joueurs, je touche JJ je fait une relance de trois fois la grosse blinde et suis suivi par notre ami. Le flop et sans danger avec 384 il y a quand même un tirage pique, je mise fort et inps me suit. Le turn est un 5, inps check et je décide de partir all-in le mettant sur un tirage. Il me suit et dévoile un magnifique 74. Y plus qu'a espérer que ce guignol n'est pas de chance. La river sera finallement un 2 et je remporte un très gros pot.


Ce genre de joueur est très dur à jouer car il fait n'importe quoi et est pafois chanceux comme sur la première main. Il faut absolument contre eux, jouer des groses mains pour etre dès le début statistiquement devant. Ensuite faut croiser les doigts pour ne pas subir de bad-beat, car il pensait que suivre avec la deuxième paire est bien joué. Tiens allons faire un tour sur son Sharkcope un mois après pour voir ou notre ami se situe:

Tout va bien, il reste égal à lui même et affiche un magnifique -76236$ pour 1589 parties ! Y en a vraiment qui ont de l'argent à lancer par la fenêtre. Voilà comment sharkscope peut vous aider dans un sit and go à situer un joueur et ainsi adpater votre jeu en fonction de son niveau.

mardi 8 avril 2008

Coucher ce KK fait vraiment super mal...Mais il faut apprendre !

Ce coup est vraiment pourri. Enfin le board est beau.

Sunken7 fait une relance normal pré-flop que je m'empresse de relancer avec ma paire de roi. Le flop affiche trois magnifiques valets. je suis donc plutôt pas mal avec mon full, battu uniquement par une paire d'as ou un valet chez mon adversaire. Je n'y crois ps trop et essaye de le pieger en faisant un bet minimum de 2$. Il me suit juste. Le turn fait apparaitre le quatrième valet, bonne nouvelle il n'a pas le valet par contre ma paire de roi ne vaut plus rien. Je check et il me lance d'un beau 22$. Il doit surement avoir Ax et je dois me coucher ! Dur dur de lacher les rois mais ils ne valent plus rien.



J'entend déjà les joueurs me dire: "Fallait lancer plus au flop", oui mais je voulais le pieger ! Ca n'a pas marché. Il faut retenir une chose sur ce coup: aussi forte qu'est votre main de départ, il faut savoir la lacher dans des situations évidentes ou vous êtes battu !

De la même façon j'entend déjà les joueurs me dire: "Mais çà se trouve il avait pas d'as !". Oui mais ça on saura jamais !

En tous cas beau board et encore des KK battus !

jeudi 20 décembre 2007

Parce qu'on oublie toujours ses good beat...

Un post que je classe dans la partie stratégie, car nous sommes toujours en train de nous plaindre de nos bad beat, moi le premier... Mais savez vous citer votre dernier good beat? Autrement dit quand vous avez assénez votre dernier bad beat à votre adversaire ?

Alors pour les jours ou vous pensez que vous avez toute la guigne de la terre sur vos épaules rappelez vous que vous aussi vous avez été chanceux contre de pauvres malheureux qui pensent que vous êtes vraiment le premier des débutants. Probabilités sur ce coup:

Pré-flop:
el59padre: 74,1%
joris16: 25,9%

Flop:
el59padre: 92%
joris16: 8%

Turn:
el59padre: 95,5%
joris16: 4,5%

Et finalement je gagne çà fait mal...



lundi 10 décembre 2007

Comment éviter une catastrophe ?

Voici une main ou j'ai vraiment eu de la chance dans ma malchance... Je m'explique. Je commence la main avec A7 de carreau et un flop JK10 tout de carreau vêtu... Je suis donc le roi du monde, j'ai la couleur max avec tirage quinte flush royale, que demande le peuple. Je décide donc d'attaquer doucement. Un autre roi sort au turn, je peux maintenant être battu par un full. Je décide donc de relancer la mise minimum de DiegoMontoya pour le tester en ayant toujours la couleur max et le tirage royale. La river est un 10. Très mauvaise carte pour moi, je peux me faire battre par de nombreux fulls. DiegoMontoya fait encore une mise minimum et je décide de ne pas relancer car au minimum avec un 10 ou un roi il me bat. Les cartes se retourne et Diego avait en fait flopé sa quinte flush... Merci le turn, merci la river. S'il n'avait pas apporté de possibilités de fulls aussi flagrantes j'aurais perdu mon tapis.

Ici même si vous êtes tenter de le faire il est vraiment inutile de relancer à la river. Oui, vous aviez une des meilleures main au flop, mais la turn et la river ne sont vraiment pas favorable. En jouant prudemment plus de peur que de mal.



Au passage merci Diego, sur cette main qui aurait pu m'être fatale, voici sa poker face:

Fait comme lui Prend ta Poker Face

mercredi 8 août 2007

Pourquoi faut-il toujours relancer les grosses paires pré-flop?

Voici l'exemple parfait de pourquoi il faut toujours relancer fort les grosses paires type AA, KK, QQ surtout contre beaucoup de joueurs. Si vous ne relancez pas vous avez la big blind et surement d'autres joueurs qui peuvent rentrer avec des mains moyennes voir très moyennes et le pire vous n'avez aucune indication sur la nature de cette main.

Voici l'exmple d'un tournois ou le joueur ne relance pas son AA et la grosse blinde rentre avec 72, plus mauvaise main du poker. Ce même joueur à la chance de flopper deux paires et le pauvre AA, comme souvent, n'arrive pas à se séparer de sa main. A sa décharge patricee était premier de parole et espérait sûrement faire un re-raise sur n'importe quelle mise.




A retenir impérativment , comme le souligne Doyle Brunson:
"Aucune main n'est assez forte préflop pour être sous-jouée"

vendredi 3 août 2007

Pourcentage de chance de gagner les all-in typique

Paire vs paire inférieure Main dominé par le kicker
vs : 82% vs : 71%
Paire vs deux cartes supérieures Cartes assorties avec une carte supérieur vs paire
vs : 55% vs : 34%
Paire vs une carte supérieure Une carte supérieur vs consécutives assorties
vs : 69% vs : 52%
Paire vs consécutives assorties supérieures Paire vs cartes inférieures
vs : 50% vs : 89%

Ajout de deux mains suite à la question de Hugues du 05/08/07

Deux cartes vs Deux cartes inférieures

Cartes mixes
vs : 68% vs : 65%

samedi 28 juillet 2007

La stratégie pré-flop d'Howard Lederer

Voici un document très synthétique de la stratégie pré-flop du joueur profesionnel Howard Lederer, vainqueur notamment de deux tournois World Series Of Poker (WSOP). Ca donne une bonne idée du classement des mains. Bien évidemment vous pouvez jouer des mains qui ne sont pas mentionnées ici !

Voici mon analyse suite à la demande de Pt:

Il y a seulement deux choses au poker que vous maitrisez:

  • votre position
  • vos cartes.

Ce document à pour but de définir une stratégie pré-flop suivant vos cartes de départ et votre position.

Concrétement dans la première partie du tableau Howard (s'il me permet de l'appeler par son prénom) classe 25 mains pré-flop en 5 catégories. (A,B,C,D,E). La catégorie A regroupant les meilleures mains.

La deuxiéme partie du tableau vous donne le mouvement à faire en fonction de votre main de départ et de votre position sur la table.

  • La position sur la table c'est bien évidemment votre position par rapport au bouton, début de parole, milieu de parole ou fin de parole.
  • Les mouvement c'est soit miser, relancer ou sur-relancer.

Si on prend comme exemple la première colonne, dernière case: vous êtes en début de parole et vous avez une main de la catégorie A et un joueur à relancer avant vous. Comme le dit le tableau il vous faudra sur-relancer.

Je vous traduit la phrase entre les deux derniers tableaux:

"Après qu'un joueur est ouvert (miser) sur votre droite, relancer avec les mains du groupe A ou B. Après qu'un joueur est ouvert , vous devez coucher toutes les mains n'étant pas dans le groupe A ou B, sauf si vous êtes dans les blindes."

Le dernier tableau vous donne le mouvement ( relancer ou caller) quand vous êtes dans les blindes, en fonction de la catégorie de carte et la position du joueur contre vous.

Si on prend la dernière colonne première ligne. Vous êtes petite blinde ou grosse blinde et une personne a misé en fin de parole, par exemple au bouton.Vous avez une main du groupe A,B ou C vous devez relancer.

J'espère que c'est un peu plus clair !

- page 1 de 2